Publications Mes publications Une petite histoire de la guerre de Yougoslavie (1991-2001)
Jeudi, 26 Mai 2011 20:22

Une petite histoire de la guerre de Yougoslavie (1991-2001)

Rédigé par  u
Notez cet article
(52 votes)

La guerre de Yougoslavie est le premier conflit génocidaire en Europe depuis 1945 (200000 morts et 1 à 3 millions de déplacés). Il a opposé Serbes, Croates, Slovènes, Bosniaques et Albanais de 1991 à 2001 dans le cadre d'opérations de "nettoyage ethnique". Sarajevo, capitale de la Bosnie, est la ville martyr de cette guerre qui rappelle les moments les plus sombres de l'histoire européenne comme le montre la date symbole choisie par le président français François Mitterrand pour son voyage  humanitaire en Bosnie: le 28 juin 1992, date anniversaire de l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand qui déclencha la Première guerre mondiale. La guerre de Yougoslavie débouche sur le massacre de Srebrenica commis par les Serbes de Bosnie en 1995 (8000 morts bosniaques musulmans environ). Il a été qualifié de génocide par le Tribunal pénal international pour l'Ex-Yougoslavie (existe depuis 1993 par la résolution 808) de La Haye en 2006. Il a été perpétré malgré la présence de casques bleus impuissants depuis 1992. Le commandant des forces serbes responsables de cet acte s'appelle Ratko Mladic. Il s'est appuyé sur des unités baptisées Scorpions dont une partie des exactions (on sait que les soldats serbes ont commis de nombreux viols mais aussi des meurtres de civils) ont été filmées (archive du TPI-Y). Mladic n'a été arrêté que le 26 mai 2011. Il sera jugé par le TPI-Y comme Radovan Karadzic (arrêté en 2008) et Slobodan Milosevic (arrêté en 2001). Ces  trois criminels de guerre ont été arrêtés par la police serbe.

N.-B.: Le TPI-Y a aussi inculpé des Croates (le général Ante Gotovina), des Bosniaques (Enver Hadzihasanovic) ou des Kosovars (Ramush Haradinaj) pour crimes de guerre et-ou crimes contre l'humanité.

Cet article vous propose de visionner un premier extrait de l'émission Le Dessous des cartes permettant de mettre en contexte le téléfilm britannique Warriors diffusé sur la BBC pour la première fois en 1999 et sur arte en 2000. Ce téléfilm a été considéré dès sa première diffusion comme une oeuvre exceptionnelle sur la guerre en Yougoslavie (sur les événements de Bosnie avant tout qui ne prennent fin qu'avec une première intervention de l'OTAN et la signature des accords de Dayton en décembre 1995).

En réalité, la guerre de Yougoslavie est constituée d'une suite de conflits meurtriers et de nettoyages ethniques. La seconde vidéo de cet article tirée du Dessous des cartes s'intéresse au conflit du Kosovo entre Serbes et Albanais (UCK) à partir de la fin février 1998 et à ses conséquences. Ce conflit a été le prétexte à une intervention de l'OTAN au nom de principes humanitaires en mars 1999 à laquelle la France a participé. Pour certains médias, l'intervention de l'OTAN aurait davantage provoqué les exactions serbes qu'elle ne les aurait empêchées (En tout, on estime que les forces serbes sont responsables de 10000 victimes albanaises). L'opération aurait de son côté provoqué d'importantes pertes civiles: 500 morts. Elle a été sévèrement critiquée dans certains journaux de langue française. Il faut noter qu'à la suite de l'intervention de l'OTAN, les Serbes du Kosovo ont subi de nombreuses brimades et violences poussant près de deux-cent-milles d'entre eux à prendre l'exil. Une enquête a actuellement lieu sur un possible trafic d'organes au Kosovo sur la base du rapport Dick Marty (décembre 2010). Aujourd'hui, la KFOR joue un important rôle d'interposition. L'indépendance du Kosovo a été proclamée le 17 février 2008 et reconnue par la France la même année même si ce territoire reste une véritable "zone grise" de la mondialisation. Les Serbes du Kosovo jouissent pour l'instant d'une certaine autonomie de fait.

La situation en Ex-Yougoslavie évolue. Sous la présidence de Boris Tadic (2004-?), le parlement serbe a condamné les crimes commis contre les Bosniaques (mars 2010), reconnu l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine et demandé que les autres Etats de l'Ex-Yougoslavie condamnent les crimes commis contre le peuple serbe. La Serbie veut devenir un Etat digne de rentrer dans l'Union européenne. Dix ans après les accords de Dayton, l'Union européenne encourage la réconciliation entre les Etats de l'Ex-Yougoslavie en vue d'une future intégration dans l'UE. La redécouverte d'une histoire commune racontée dès 1945 par Ivo Andric dans Le pont sur la Drina et qui sera bientôt mise à l'écran par le cinéaste Emir Kusturica est essentielle pour des populations qui partagent la même langue même si elles n'ont pas la même religion. La musique jouera sans doute aussi un rôle important car elle est le creuset de l'identité yougoslave métissée: Goran Bregovic ou le festival de Novi Sad en témoignent. Mais il ne faut pas non plus oublier le malaise économique et social qui touche cette région et qui s'exprime aujourd'hui dans la Yougostalgie. Ce fut une des causes de la Guerre de Yougoslavie comme a pu le souligner Pierre Sohlberg dans Alternatives économiques. Un développement solidaire et respectueux des autonomies nationales semble être le seul moyen de pacifier définitivement la région. Mais quel rôle pourra jouer une Union Européenne au buget réduit dans cette perspective comme le souligne Catherine Samary? Le 27 octobre 2010, les 27 ont accepté que la candidature de la Serbie soit examinée...

Les jeunes français s'interrogent aujourd'hui sur ce sujet dans le cadre de leurs cours d'histoire comme le montre le site réalisé par les élèves du Lycée Saint-Just sur le traitement médiatique de la guerre de Yougoslavie. Il s'agit en effet d'un conflit d'autant plus important qu'il montre que la mondialisation depuis la fin de la guerre froide s'accompagne d'une véritable balkanisation dans certaines régions.

 

Bibliographie:

- "L'OTAN dans les Balkans", www.ladocumentationfrancaise.fr

- "Les élargissements de l'Union européenne dans les Balkans occidentaux", Michel Gaspard, Politique étrangère, 2007.

- Le pont de Mostar, présentation du documentaire de Peter Bardehle diffusé sur Arte en 2007.

Dernière modification Vendredi, 28 Décembre 2012 12:40

Vidéo associée

Login to post comments