Nos voisins les Suisses La Confédération helvétique, membre de l'espace schengen.
Mercredi, 01 Mai 2013 15:38

La Confédération helvétique, membre de l'espace schengen.

Rédigé par  JL
Notez cet article
(0 votes)
Depuis le 12 décembre 2008, la Suisse a intégré l'espace Schengen. Elle adhère ainsi à l'espace de libre circulation des personnes prévu par cinq membres de la Communauté européenne dès 1985 et confirmé en 1990 par la Convention Schengen. Cette intégration est le fruit de négociations entreprises par la Suisse et l'Union européenne depuis le refus de la Suisse en décembre 1992 de participer à l'Espace Economique Européen. Ces négociations s'organisent autour de deux séries d'accords bilatéraux (1999, 2004). L'adhésion de la Suisse à l'espace Schengen est acceptée par référendum en juin 2005. Elle entre en vigueur en décembre 2008 et facilite la vie des frontaliers français qui travaillent en Suisse (environ 200000 dont 25 % travaillent à Genève). En effet, le statut des frontaliers évolue: la préférence nationale est supprimée (2002) de même que les zones frontalières.
L'accord de libre circulation des personnes a été de nouveau approuvé par la Suisse lors du référendum du 8 février 2009. De fait, la Confédération Helvétique trouve aussi de nombreux intérêts aux les accords bilatéraux. Par exemple, les ressortissants suisses peuvent s'installer dans les pays de l'UE sans avoir besoin de demander un titre de séjour. Cependant, l'approfondissement des relations entre la Suisse et l'Europe semble pour le moment au point mort. En mars 2001, les Suisses ont rejeté le référendum d'adhésion par 76,8 % des voix. Malgré tout, la porte de l'Union européenne reste ouverte pour ce pays situé au centre de l'Europe. La voie bilatérale dont s'occupe le Bureau de l'intégration DFAE/DFE est-elle un "plus long chemin" menant à l'intégration à l'UE?
Dernière modification Mercredi, 01 Mai 2013 15:41

JL

Login to post comments