Lundi, 26 Décembre 2016 21:52

Petite histoire de la fête de Noël: un syncrétisme

Rédigé par  JL
Notez cet article
(1 Vote)

Pour les historiens, la fête de Noël a été créée en 354 de notre ère par le pape Libère. Son objectif était de concurrencer les Saturnales romaines et les autres cultes païens liés au solstice d'hiver comme celui de Sol invictus (version romanisée de Mithra) qui avait justement lieu le 25 décembre depuis le décret de l'Empereur Aurélien en 274 (fête de la renaissance du jour). Avant 354, il existait des fêtes populaires et printanières de la nativité de Jésus qui étaient célébrées entre mars et mai et dont on trouve la description chez le théologien Clément d'Alexandrie dès le IIIème siècle.

Malgré ses origines orientales et méditerranéennes, la fête de Noël ne fut pas sans importance dans l'évangélisation des peuples du Nord et des civilisations du froid (Germains, Scandinaves...). Pour ces derniers, la renaissance du jour possédait une importance toute particulière que consacrait la fête (la yule) de la victoire du roi de chêne sur le roi de houx. Ce moment de convivialité était visiblement l'occasion d'un échange de cadeaux et de voeux pour l'année à venir. D'après la légende, c'est pour faire face au succès de ce culte païen que l'évêque Boniface de Mayence décida au VIIIème siècle d'abattre les chênes de sa région pour les remplacer par des sapins symbolisant la naissance de Jésus. Nous sommes ici dans le domaine des hypothèses et il est en réalité fort probable que les anciens germains vouaient le même culte aux sapins qu'aux chênes dont Boniface n'aurait fait que s'accommoder.

Pour autant, l'idée de faire de ces sapins des objets de décoration intérieure ne semble avoir été que bien plus tardive. Elle apparaît en effet pour la première fois au XVIème siècle dans les corporations des grandes villes du monde germanique de culture protestante. On peut l'interpréter comme l'expression du regard critique que portaient les partisans de Luther sur la représentation profane du divin qu'incarnaient les crèches catholiques. La tradition du sapin mit pour cette raison beaucoup plus de temps à s'implanter en pays catholique.

Dernière modification Lundi, 13 Février 2017 09:46

JL