Histoire Qu'est-ce que l'histoire? La division de l'histoire de l'Occident en quatre périodes
Samedi, 27 Octobre 2012 19:40

La division de l'histoire de l'Occident en quatre périodes

Rédigé par  JL
Notez cet article
(5 votes)

En règle générale, l'histoire de l'Occident telle qu'elle est enseignée en France est divisée en quatre périodes. Un découpage du même type pour des espaces et des civilisations différentes donnerait un tout autre résultat.

  • L'Antiquité est la première „phase historique“ à proprement parler. Elle succède à la préhistoire et se caractérise par l'apparition de l'écriture qui donne aux textes issus de l'antiquité ce que l'ethnologue Levi-strauss appelait "l'inimitable grandeur des commencements". En ce qui concerne l'histoire occidentale, l'apparition de l'alphabet grec au VIIIème siècle avant J.-C. est un moment essentiel. C'est le premier et le plus ancien des alphabets qui note de manière séparée consonnes et voyelles. L'alphabet latin qui est encore utilisé en Europe en est issu. En Europe, l'Antiquité est marquée par le rayonnement de la civilisation grecque et de la civilisation romaine. Cette période se termine avec les grandes invasions barbares à partir du IVème siècle.

     

  • Le Moyen Age est en Europe occidentale la période qui succède à la chute de l'Empire romain (478). L'espace de l'actuelle Europe occidentale s'organise alors sous la forme de principautés et de royaumes en lutte perpétuelle et s'oppose en cela à l'Empire qui existe alors en Orient (l'Empire byzantin). La société européenne est alors une société féodale qui se définit avant tout par l'absence d'Etat au sens moderne du terme (voir la notion de féodalité dans le glossaire d'Histoire). La religion chrétienne catholique, qui se diffuse au-delà des frontières de l'ancien Empire romain, est alors le seul facteur d'unité de cet espace divisé. Elle est à l'origine de nombreux conflits avec l'Islam qui s'est affirmé dans l'espace méditerranéen mais aussi avec les formes de christianisme qui se distinguent de celui pratiqué en Europe occidentale: christianisme orthodoxe en Orient (depuis 1054) ou les différentes hérésies non reconnues par Rome. De manière générale, les minorités religieuses (Juifs...) sont persécutées en Europe.

     

  • L'époque moderne succède au Moyen Age à partir de la fin du XVème siècle. Les historiens considèrent à juste titre que l'apparition de l'imprimerie et la découverte d'un nouveau continent (l'Amérique an 1492) constituent des événements particulièrement importants de l'Histoire universelle. Ils sont à l'origine d'une nouvelle représentation de l'homme et du monde. L'Europe religieuse est ébranlée dans ses fondements par la Renaissance et la Réforme mais aussi par de nombreuses guerres de religion. Un certain rationalisme s'affirme et devient à la fin du XVIIIème siècle une véritable philosophie du progrès (Les Lumières). Les innovations intellectuelles et scientifiques de cette époque expliquent ce profond changement de mentalité. La religion chrétienne reste malgré tout un facteur important de définition de l'identité européenne et parfois une source de fanatisme. En effet, l'époque moderne est celle des changements lents et des transformations progressives contrastant en tout point avec la période ultérieure caractérisée par une indéniable accélération de l'histoire.

     

  • La Révolution française marque dans l'histoire de l'Europe une rupture importante. Pour les historiens français, elle sépare deux périodes fondamentalement différentes: l'époque moderne et l'époque contemporaine. L'époque contemporaine est caractérisée par un ensemble de processus qui jouent encore un rôle aujourd'hui: démocratisation, industrialisation et intégration nationale. Ils donnent aux Européens l'impression qu'ils peuvent maîtriser leur futur. Les deux guerres mondiales qui se produisent entre 1914 et 1945 redistribuent cependant profondément les cartes. Après 1945, de nouveaux problèmes et de nouvelles questions apparaissent: critique multiforme de la démocratie libérale classique et des totalitarismes, désindustrialisation de certains espaces et remise en cause des nationalismes et enfin apparition des premières formes de préoccupation environnementale à l'échelle mondiale. Essayer de comprendre ces changements et d'expliquer comment ils ont été vécus est une manière d'écrire „l'Histoire du temps présent“ : Une nouvelle période?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification Mardi, 08 Janvier 2013 16:59

JL

Login to post comments