Histoire des Femmes Agora: Amenabar renouvelle le genre du peplum, 2010
Vendredi, 22 Janvier 2010 08:32

Agora: Amenabar renouvelle le genre du peplum, 2010

Rédigé par  Monsieur Kastler
Notez cet article
(0 votes)
Agora, film du réalisateur espagnol Amenabar, propose une réflexion intéressante et polémique sur l'opposition entre science et fanatisme religieux. Alejandro Amenabar transpose sa réflexion dans l'Empire romain au IVème siècle après J.-C.. Il montre comment la religion chrétienne a pu s'imposer par la violence dans certaines parties de l'Empire après la conversion de Constantin. En effet, si ce siècle a été celui de "martyrs chrétiens" comme Sainte Agnès, il a aussi été celui de "martyrs païens" comme la philosophe et mathématicienne grecque Hypatie d'Alexandrie dont il propose une biographie romancée. Pour le cinéaste espagnol, il est évident que la dénonciation du fanatisme religieux chrétien n'est pas seulement une manière d'explorer l'histoire de l'Antiquité. Il s'agit aussi pour lui de parler indirectement de l'histoire contemporaine de l'Espagne et de dénoncer le fanatisme religieux qui était une des bases du franquisme. Dans une société espagnole encore très marquée par le catholicisme, Amenabar est obligé de se défendre d'avoir réalisé un film antichrétien. Dans une interview donnée à la revue Première, il explique qu'il a avant tout réalisé un film contre le fanatisme. Il s'agit en réalité d'un film polémique critiquable sur certains points qui tente de faire comprendre au spectateur que le fanatisme n'appartient à aucun temps et à aucune religion. Il relance entre autres l'ancienne polémique houleuse sur les origines des destructions de la bibliothèque d'Alexandrie et de son annexe qu'était le temple  de Serapis à Alexandrie. Elle doit sans doute être replacée dans le débat plus large sur les grandes catastrophes culturelles comme a tenté de le faire l'essayiste L. X. Plastron dans son ouvrage intitulé Livres en feu (2009). Il faut noter que Lucien Plastron est aussi l'auteur d'une réflexion intéressante et critiquable sur la transformation de la diffusion de la connaissance et du livre que constitue internet.
Dernière modification Samedi, 16 Juin 2012 10:35
Login to post comments