Géographie Qu'est-ce que la géographie?
Qu'est-ce que la géographie?

Qu'est-ce que la géographie? (3)

Dimanche, 29 Août 2010 09:42

Une définition de la Géographie

Rédigé par Monsieur Kastler
La Géographie telle qu'elle est enseignée au Lycée peut être définie comme l'étude des territoires. Un territoire est un espace sur lequel s'exerce une souveraineté. Dans les sociétés "modernes", l'Etat aménageur est censé détenir le monopole de la souveraineté tempéré par la possibilité de négociations dans un cadre démocratique. Cependant, ce monopole peut lui être contesté par de multiples acteurs qui créent alors des zones d'extraterritorialité (mafias, multinationales). Le caractère central de l'étude du rôle des acteurs de l'aménagement du territoire fait de la géographie une science humaine et sociale. Cela n'empêche pas la prise en compte des questions environnementales relatives au milieu et à sa transformation par les hommes. La géographie a dans ce domaine comme dans d'autres une importante dimension prospective. Parmi les outils essentiels du géographe, il y a le croquis. Il s'agit d'une manière de faire une synthèse organisée d'informations choisies pour un espace donné. Cet exercice demande la maîtrise de certaines techniques cartographiques et la possession d'outils appropriés. De façon comparable, tout discours géographique implique la connaissance d'un vocabulaire spécifique que nous indiquons dans notre Glossaire de géographie disponible en connexion sécurisée.
Samedi, 23 Janvier 2010 17:54

Représenter l'espace: l'art de la cartographie.

Rédigé par Monsieur Kastler

La cartographie a une très longue histoire. En effet, la volonté de se représenter le monde est aussi vieille que l'homme lui-même. Sur ce sujet, on visitera avec plaisir et profit l'exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France. En réalité, la cartographie varie au même rythme que les moyens techniques dont l'homme dispose pour se représenter et explorer l'espace (elle est donc étroitement liée à l'histoire des moyens de transport). Elle dépend des intérêts de ceux qui construisent les cartes et de leurs objectifs souvent liés aux questions de pouvoir. Aujourd'hui, la cartographie est entrée dans l'âge numérique. Cela s'observe par la création de Systèmes d'Information Géographique (SIG) disponibles sur de multiples supports dont internet.

Il est possible d'en donner comme exemple le Système d'Information du Territoire Lémanique. On observe aussi un développement assez important du dessin assisté par ordinateur. En effet, le dessin vectoriel se démocratise entre autres par le biais de l'Ecole de la République. Pour se lancer dans de telles opérations, il suffit de disposer d'un certain nombre de logiciels libres de droit dont Paint (fichier.bmp), Inkscape (fichier.svg) et Openoffice (fichier.odt). Une fois le fond de carte vectoriel et les aplats de couleur réalisés, il ne reste plus qu'à compléter le croquis grâce à Openoffice pour les figurés ponctuels et linéaires en fonction de ce que l'on veut exprimer. Pour vous entraîner, je vous propose ici un fond de carte vectorielle de la Région Rhône-Alpes en format inkscape. Vous pouvez une fois le fichier retouché et complété l'exporter sous la forme d'un fichier.bmp en direction d'un fichier.odt afin de le compléter et de diffuser votre carte auprès des profanes. N'oubliez pas de construire une légende!

Au Bac, les moyens techniques sont beaucoup plus limités mais les élèves doivent quand même se plier à un certain nombre de règles qui permettent de construire un croquis acceptable à partir d'un fond de carte. Tout cela repose sur une méthode dont l'apprentissage est souhaitable dès la Seconde. Il faut la connaître sur le bout des doigts si l'on ne veut pas perdre bêtement des points de présentation. Pour faire le point sur les informations vues en cours, vous pouvez consulter en ligne cette fiche synthèse des consignes méthodologiques proposée par le professeur Francis Monthé.

Dimanche, 18 Novembre 2012 17:48

Paul Helbronner: alpiniste-topographe et peintre.

Rédigé par JL

Paul Helbronner est né en 1871 dans l'Oise en Picardie, pays de plaines. Admis à l'école Polytechnique en 1898, il se passionne pour la cartographie et l'Alpinisme. Il réalise sa première ascension du Mont-Blanc en 1891. Très vite, il pense à utiliser son talent pour le dessin afin de décrire les paysages de montagne. Lors d'un séjour à l'observatoire des Bosses en 1894, il réalise une plaquette de dessins d'une soixantaine de pages qu'il vend à plusieurs milliers d'exemplaire. Son intérêt pour le dessin de montagne est au départ purement artistique. Il se passionne cependant très vite pour la géodésie. Il fait partie des alpinistes qui ne se satisfont pas des cartes disponibles pour la Haute Montagne au début du XXème siècle. De fait, les sommets et les différentes voies d'ascension sont encore loin d'être tous parfaitement connus à cette époque. L'ascension de la Meije, dernier sommet d'envergure à avoir été conquis, n'a été réalisée pour la première fois qu'en 1877.

Avec le soutien du club alpin français à partir de 1902, Paul Hebronner réalise de nombreuses expéditions afin d'effectuer des relevés cartographiques permettant de décrire ce "nouveau monde" qu'est la Haute Montagne. Son immense fortune lui donne la possibilité de ne pas avoir à se préoccuper des contingences matérielles. Pour réaliser ses relevés, il utilise un appareil photo et un théodolite, instrument de mesure reposant sur le principe de la triangulation. Le résultat de cet énorme travail pendant plus de trente ans est la publication d'une Description géométrique détaillée des Alpes françaises en 11 volumes (1910-1938). Ce travail de titan n'est pas dénué d'une certaine dimension artistique. En parallèle à son travail de géodésie, Paul Helbronner réalise de beaux panoramas aquarellés d'après photographies (car les conditions de la Haute Montagne rendent impossible la peinture d'après paysage). Il les rassemble dans deux albums en complément de sa description géométrique.

Les cartes de Paul Helbronner ne sont aujourd'hui plus utilisées avec les progrès de la cartographie et la naissance des SIG. Elles ont néanmoins constitué une étape essentielle dans l'exploration des Alpes. Il existe une pointe qui porte le nom d'Helbronner aujourd'hui et ses aquarelles ornent les murs de nombreux chalets de montagne. Les archives de Paul Helbronner sont aujourd'hui conservé à Grenoble et Chamonix. Pour une biographie plus détaillée, il est possible de lire la notice biographique rédigée par Georges Perrier en pièce jointe.