Géographie du développement
Géographie du développement
Géographie du développement

Géographie du développement

Lundi, 06 Décembre 2010 21:03

Le développement au Lycée.

Rédigé par JL
Dimanche, 26 Décembre 2010 21:43

La Déclaration de Rio (1992).

Rédigé par

La Déclaration de Rio est la déclaration adoptée par 173 chefs d'Etat à la suite du Sommet de la Terre de Rio de 1992 (Premier sommet international sur la question du développement durable). Elle donne une version simple et compréhensible de ce qui a été décliné de manière plus précise dans le fameux Agenda 21. Certains principes de cette déclaration ont fait l'objet d'une attention particulière: le principe du pollueur-payeur, le principe de précaution ou encore le principe de la responsabilité partagée mais différenciée. C'est un grand pas en avant dans le sens de la définition concrète des politiques de développement durable. Certaines critiques insistent sur l'insuffisante prise en compte des revendications des pays du Sud durant ce sommet.


La Charte de l'environnement adoptée en 2004 pendant la présidence de Jacques Chirac  et à laquelle le préambule de la constitution fait référence reconnaît un certain nombre de principes issus de cette déclaration (principe de précaution ou principe du pollueur-payeur)  en les adaptant afin d'éviter les litiges. Ce n'est néanmoins pas le premier texte officiel qui reconnaît l'importance du développement durable (Loi Voynet de 1999; Loi SRU de 2000). Son article 6 insiste sur la nécessité de prendre en compte les questions environnementales dans l'organisation des politiques publiques et offre donc un cadre constitutionnel à l'adoption d'Agendas 21 par les collectivités territoriales. L'article 8 insiste sur le devoir d'éduquer et de former les citoyens aux questions environnementales et au développement durable. Cela se traduit concrètement pour l'enseignement secondaire par la généralisation de l'éducation au développement durable à partir de la rentrée 2004 suivi d'une seconde phase de généralisation à partir d'avril 2007. Les nouveaux programmes du Lycée à partir de la rentrée 2010 vont certainement confirmer cette tendance. Le monde universitaire en France comme en Région Rhône-Alpes s'adapte aussi à cette nouvelle donne.


Remarque: Vous pouvez approfondir vos connaissances relatives au développement durable à partir du site du ministère de l'écologie.

Dimanche, 27 Janvier 2013 14:32

Le Nigeria: symbole du mal-développement contemporain?

Rédigé par JL

La vidéo ci-dessous est extraite du film Home (2009) de Yann Arthus Bertrand. Elle fait du Nigeria, ancienne colonie britannique, le symbole du mal-développement contemporain associant richesse en ressources, pauvreté des citoyens et absence de protection de l'environnement. Elle illustre parfaitement le "malheur de naître trop riche" pour certains pays du Sud économique dénoncé par le journaliste urugayen Eduardo Galeano dans Les veines ouvertes de l'Amérique latine (1971). On notera que le Nigéria ne fait pourtant pas partie des PMA.

Sur le plan religieux, la charia est appliquée depuis 1999 dans 12 Etats fédérés du Nord du pays et le mal-développement rend la population nigériane vulnérable aux idéologies de type fondamentaliste et obscurantiste comme celle diffusée par la secte islamiste terroriste Boko Haram. Cette situation est d'autant plus problématique que la société nigériane est non seulement pluriethnique mais aussi multiconfessionnelle.

En complément, vous pouvez télécharger le document cartographique ci-dessous et lire cet article d'Alhadji Bouba Nouhou ainsi que ce dossier proposé par le site de Radio Canada.

Vendredi, 01 Février 2013 00:07

Apple et le fétichisme de la marchandise.

Rédigé par JL

Karl Marx définissait le fétichisme de la marchandise comme la substitution de la valeur d'échange à la valeur travail. Le prix d'une marchandise n'est plus déterminée par la quantité de travail nécessaire à sa réalisation mais par sa seule valeur d'échange elle-même socialement construite. On peut considérer que les produits Apple sont particulièrement représentatifs de ce phénomène.

L'extrait ci-dessous de la chaîne d'information en continue i-télé est un excellent exemple de ce type de fétichisme. On remarquera en effet que le journaliste qui présente la success story d'Apple au lendemain de la mort de son dirigeant historique Steve Jobs (6 octobre 2011) parvient à parler du modèle économique qui permet la production de l'Iphone sans en mentionner les conséquences sociales et sans s'attarder sur la division internationale du travail. Tout est vu à travers le prisme de la valeur marchande du bien.

 

 

 

 

 

Le premier document vidéo proposé a été réalisé par le site lesechos.fr à partir d'un rapport de l'OCDE réalisé en novembre 2011 et intitulé "Toujours plus d'inégalités". Il analyse les causes de l'augmentation des inégalités à l'échelle de 22 pays membres de l'OCDE sur 36 et met les résultats en perspective à l'échelle mondiale.

Le second document vidéo réalisé par l'OCDE est en anglais. Il propose un certain nombre de renseignements complémentaires et permet de s'approprier le vocabulaire économique nécessaire à la description des inégalités dans cette langue.

On lira avec profit le document de synthèse proposé ci-dessous ainsi que la page que consacre la section sciences sociales de l'ENS-Lyon au rapport.

Le paradoxe veut que cette augmentation des inégalités se produise au moment même où le nombre de personnes vivant sous le seuil de l'extrême pauvreté (moins de 1,25 dollar par jour) d'après l'ONU diminue en conformité avec les Objectifs du millénaires pour le développement. On notera que la réduction des inégalité ne fait pas partie de ces Objectifs fixés dans le cadre de l'ONU.