Construire l'Europe Traité de Maastricht (1992): vers la monnaie unique.
Mardi, 24 Août 2010 16:27

Traité de Maastricht (1992): vers la monnaie unique.

Rédigé par  JL
Notez cet article
(1 Vote)
Après le traité de Paris et le traité de Rome, le traité de Maastricht est la troisième grande étape de la Construction européenne. Il est signé par l'ensemble des membres de la Communauté européenne le 7 février 1992. Il correspond à un renforcement de cette communauté dans le sens d'une Union plus étroite dans le domaine politique et économique. Ce traité est signé dans un contexte de bouleversement profond de l'Europe à la suite de l'effondrement du bloc de l'Est. Contrairement au Traité de Rome, il est approuvé en France grâce à un référendum en septembre 1992 et entre en vigueur à partir de janvier 1993. Il prolonge le traité de Rome dans de nombreux domaines et étend même parfois les compétences de l'Union européenne (la pêche est désormais l'objet de négociation à l'échelle européenne). Surtout, il fixe la création d'une monnaie unique et d'une Banque centrale européenne comme objectif pour les dix prochaines années. Dans cette perspective, le Traité établit un certain nombre de critères à respecter afin d'appartenir à l'Union monétaire européenne. Les trois principaux sont les suivants: le taux d'inflation ne doit pas excéder 1,5%, le déficit budgétaire doit être inférieur à 3% du PIB et enfin la dette publique ne doit pas excéder 60% du P.I.B.. Ces contraintes pèsent sur la politique économique de chaque pays mais sont nécessaires afin de créer une monnaie unique (on parle de pacte de stabilité).

Certains économistes ont pu critiquer l'intérêt de cette monnaie unique. Il est en tous les cas certain que sa création a traduit la volonté de nombreux citoyens de l'U.E. de gérer leurs affaires économiques en commun pour le meilleur et pour le pire.

Dernière modification Mardi, 20 Novembre 2012 15:06

JL

Vidéo associée

 
retrouver ce média sur www.ina.fr

Login to post comments