Construire l'Europe L'Europe de Lisbonne...?
Lundi, 23 Août 2010 17:49

L'Europe de Lisbonne...?

Rédigé par  Monsieur Kastler
Notez cet article
(0 votes)

Les deux présidences portugaises du Conseil européen de 2000 et de 2007 ont été à l'origine d'importantes avancées dans le domaine de la construction européenne sur le plan économique et politique. Cela explique que certains observateurs aient pu parler d'Europe de Lisbonne.

Dans le domaine économique, c'est le Conseil européen de mars 2000 à Lisbonne sous la direction de Jaime Gama qui a joué un rôle déterminant. Il initie en effet une stratégie européenne de coopération dans le domaine de la Recherche et du Développement.

En théorie, cette stratégie de Lisbonne comprend aussi une dimension environnementale et sociale. En pratique, la réalisation la plus évidente de cette stratégie est la création en 2000 d'un groupe industriel européen dans le secteur de l'industrie aéronautique et spatiale civile et militaire (EADS, European Aeronautic Defence and Space Company). Ce nouveau groupe est en effet capable de concurrencer Boeing et permet une véritable coopération entre pays européens dans un des secteurs de pointe de l'économie mondiale contemporaine. Le bilan de la stratégie de Lisbonne est cependant mitigé en 2010. On s'interroge aujourd'hui sur les manières de la relancer et de l'élargir.

Dans le domaine politique, c'est le Conseil européen de Lisbonne d'octobre 2007 sous la présidence de Luis Amado qui a permis de sortir du blocage institutionnel provoqué par les résultats négatifs des référendums français et néerlandais sur le Traité constitutionnel européen (2004). Le Conseil européen a en effet donné naissance à un nouveau traité permettant l'approfondissement de la construction politique de l'Europe. Ce Traité de Lisbonne (texte intégral ici) modifie les Traités de Rome (1957) et de Maastricht (1992). Ratifié et adopté par les Etats membres de l'UE, il est entré en vigueur en décembre 2009. Ce traité élargit considérablement le rôle législatif du parlement européen et permet à un noyau dur d'Etats de s'engager dans de véritables coopérations renforcées.

 

Ces avancées évidentes dans le domaine économique et politique ne doivent pas faire oublier les problèmes sociaux auxquels est confrontée une Union européenne marquée par de nombreuses disparités. La reconnaissance de la Charte des droits fondamentaux (2000) par le Traité de Lisbonne ne règle pas tous les problèmes comme a pu le montrer récemment la difficulté européenne à gérer la crise économique et ses conséquences notamment en Grèce.

Dernière modification Mardi, 20 Novembre 2012 15:07
Login to post comments