Education civique Devenir citoyen...? Déclaration de Rio (1992).
Samedi, 27 Octobre 2012 19:31

Déclaration de Rio (1992).

Rédigé par  JL
Notez cet article
(1 Vote)

La Déclaration de Rio est la déclaration adoptée par 173 chefs d'Etat à la suite du Sommet de la Terre de Rio de 1992 (Premier sommet international sur la question du développement durable). Elle donne une version simple et compréhensible de ce qui a été décliné de manière plus précise dans le fameux Agenda 21. Certains principes de cette déclaration ont fait l'objet d'une attention particulière: le principe du pollueur-payeur, le principe de précaution ou encore le principe de la responsabilité partagée mais différenciée.

La Charte de l'environnement adoptée en 2004 pendant la présidence de Jacques Chirac  et à laquelle le préambule de la constituion fait référence reconnaît un certain nombre de principes issus de cette déclaration (principe de précaution ou principe du pollueur-payeur)  en les adaptant afin d'éviter les litiges. Ce n'est néanmoins pas le premier texte officiel qui reconnaît l'importance du développement durable (Loi Voynet de 1999; Loi SRU de 2000). Son article 6 insiste sur la nécessité de prendre en compte les questions environnementales dans l'organisation des politiques publiques et offre donc un cadre constitutionnel à l'adoption d'Agendas 21 par les collectivités territoriales. L'article 8 insite sur le devoir d'éduquer et de former les citoyens aux questions environnementales et au développement durable. Cela se traduit concrètement pour l'enseignement secondaire par la généralisation de l'éducation au développement durable à partir de la rentrée 2004 suivi d'une seconde phase de généralisation à partir d'avril 2007. Les nouveaux programmes du Lycée à partir de la rentrée 2010 vont certainement confirmer cette tendance. Le monde universitaire en France comme en Région Rhône-Alpes s'adapte aussi à cette nouvelle donne.

Remarque: Vous pouvez approfondir vos connaissances relatives au développement durable à partir du site du ministère de l'écologie.

JL

Login to post comments